Exploration de nouveaux biomarqueurs dans l’axe cœur-cerveau en utilisant l’imagerie par résonance magnétique.

Des troubles cérébraux, comme les troubles cognitifs, seront observés chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque dans 40 à 70 % des patients. Ces deux conditions partagent des facteurs de risque communs tels que le diabète et l’hypertension. Ceux-ci provoquent l’inquiétude pour d’autre progressions de la maladie comme l’inflammation, la dysfonction microvasculaire et ou des organes et la mort. Finalement une inquiétude au niveau à la quelle la personne peut prendre soin d’elle-même ou prendre leur médicament et l’augmentation dès l’hospitalisation. Souvent, ils les maladient sont traitées séparément malgré leur point commun dans la base biologique (dysfonctionnement microvasculaire) et la progression de la maladie.Les deux conditions profiteraient fortement de stratégies préventives comme la modification agressive des facteurs de risque et de l’exercice. BHRIITE travaille à développer des indicateurs de risque communs, des outils validés pour un meilleur diagnostic et les étapes de la progression de la maladie. L’utilisation d’associations entre les troubles cérébrales et cardiaques pourrait grandement améliorer les soins des patients. L’objectif est de développer une méthode pratique et efficace lors d’utilisations de l’IRM et de l’IRMf pour identifier des biomarqueurs communs entre les troubles cardiaques et cérébraux, identifier une association entre les anomalies microvasculaires et structurelles et enfin, créer une évaluation combinée du cœur et du cerveau.