Facteurs de risque spécifiques aux femmes favorisant le développement de maladies cardiovasculaires.

Les facteurs de risque traditionnels comme le vieillissement, l’hypertension, le diabète et la dyslipidémie sont associés à un risque augmenter de maladie cardiovasculaire. Cependant, les femmes peuvent avoir des facteurs de risque spécifiques aux femmes, tels que des résultats de grossesse défavorables et l’utilisation d’hormones postménopausiques. L’identification des risques peut permettre de mieux prédire les maladies cardiovasculaires. L’imagerie par résonance magnétique cardiovasculaire sensible à l’oxygénation peut évaluer la fonction vasculaire coronaire, et l’oxygénation myocardique, ce qui est  anormal chez les patients de maladies cardiovasculaires et ceux sans facteurs de risque.L’identification de ces risques spécifiques aux femmes pourrait améliorer le profil de base de ses patients, contribuant ainsi au diagnostic et au traitement. L’étude vise à classer les personnes qui souffre d’une maladie cardiovasculaire (MCV) établie et celles à risque à l’aide de facteurs de risque traditionnels, de facteurs de risque spécifique aux femmes et de biomarqueurs OS-CMR. Également, l’association entre ces risques et une trouble de l’oxygénation myocardique, des paramètres cardiaques et de la tension VG.