Oxygénation du myocarde chez les personnes présentant des symptômes dépressifs : Une étude par imagerie par résonance magnétique cardiaque.

La dépression et les troubles liés au stress sont des problèmes de santé universelle, affectent la qualité de vie et la productivité des individus. Ils sont associés à une augmentation des maladies cardiovasculaires et de la mortalité. les femmes souffrant  presque deux fois plus que les hommes d’une dépression et trouble anxiété. Cependant, le risque de MCV chez les femmes est souvent sous-estimé en raison de la sous-représentation dans les études cliniques et du manque de données spécifiques au sexe/genre. Comprendre comment les différences de sexe/genre affectent les fonctions cardiovasculaires pourrait aider à prévenir les événements indésirables chez les femmes. L’association pathophysiologique entre la dépression, le stress et la fonction cardiaque est toujours en cours d’évaluation, mais révéler cette association en utilisant la résonance magnétique cardiaque (CMR) pourrait améliorer le pronostic des maladies chez les patients. L’étude vise à étudier la relation entre les symptômes dépressifs et l’oxygénation myocardique en utilisant l’OS-CMR, le stress, les marqueurs d’inflammation et les marqueurs de remodelage cardiaque. Également, à comprendre les différences entre les sexes dans l’oxygénation myocardique chez les personnes qui ont des symptômes dépressifs et de stress en utilisant les déterminants du genre et du sexe des maladies cardiovasculaires.